SOUS-MARIN NUCLEAIRE TRIOMPHANT

Paraît que notre fleuron des sous-marins nucléaires,  »le triomphant »  à vulgairement embroché un sous-marin british par 200 m de fond (ou l’inverse). Faire des brochettes de rosbeef dans ces conditions, ce n’est pas très fair-play.

En principe, ces engins sont bourrés d’électronique, de façon à éviter tous types de problèmes.

Peut-être que les responsables de la navigation de ce « U-Boat » étaient bourrés tout court.

Pour éviter ce genre de problème à l’avenir, je suggère qu’on équipe les Snorkels (sortes de tubas qui permettaient à ces engins de mort de respirer) d’un éthylotest incorporé qui couperait les turbines dès le franchissement du seuil fatidique des 0,4 gr d’alcool dans l’air expulsé. Economies: pas la peine de coller les irresponsables en garde à vue, ils y sont déjà dans leur boîte à sardine. Pas de cure de désintoxication, car un SM nucléaire a une autonomie de 6 mois. Que des écronocoques pour la sécu.

Question à creuser: ces çonnards n’ont plus de sonar ?

Réponse:  C’est panous, c’est lesotres, la preuve: L’hélice du Charles de Gaulle, c’était l’armée de l’air et le Rainbow Warrior, c’était la DGSE. Le Titanic était british alors qu’il aurait dû être français puisqu’il s’est planté sur un glaçon en plein pastis. Mais on ne refait pas l’histoire, sauf sur les points de détails comme disait l’ex-proprio du paquebot du front, le père de Marine.

Conclusion:  tu sais ce qu’elle te dit la Marine Française ?

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?