LE CRASH DE L’AIRBUS AUX COMORES

Il faut bien reparler de cet évènement car les commentaires de certains journaleux sont « noirement » humoristiques.

Ex, entendu aujourd’hui sur BFM TV: l’airbus A310 (interdit de vol dans l’espace aérien français, je vous le rappelle), se serait « abîmé dans l’eau ».

Selon les Comoriens, il paraît que l’appareil était sérieusement abîmé bien avant. Je confirme que c’est possible, car il m’est personnellement arrivé de voyager dans des avions merdiques, à l’époque ou air-france mettait sur france-antilles le pire de ce qu’ils avaient dans la flotte (les avions restaient quand même en l’air, comme les fesses des hôtesses) . Le personnel navigant s’en plaignait ouvertement. Mais, monopole oblige. C’était pourtant une ligne française, une compagnie française, des avions français. C’est vous dire l’intérêt que peuvent avoir les autorités françaises pour un vol transit du Yemen aux Comores.  

Mais un Comorien, c’est quoi ? Rien s’il n’est pas de Mayotte qui fait maintenant partie de la france, sinon un mort potentiel. Le virus H1N1 est quand même politiquement plus intéressant que la mort de quelques passagers d’un Airbus qu’on aura oubliés après le bilan des morts sur les routes françaises pendant les week-ends de vacances à venir.

Pardon. J’ai oublié que le vrai responsable est la Compagnie « Yemenia Airways ». Le contrôle technique est obligatoire pour n’importe qu’elle bagnole, mais à partir du moment où l’avion est vendu on se fait du vent sous la queue avec les ailes. (Je tiens à rester poli, même si les réacteurs ressemblent à une paire de couilles).   

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?