PRODUCTEURS LAITIERS EN COLERE.

Les producteurs laitiers ne sont pas contents. Ils font couler le lait à flots car le prix d’achat de leur produit ne leur convient pas. Ils l’épandent en campagne et le distribuent gratos à Paris. Voilà qui est écolo et logique !

Ils comptaient sur le Président de la FNSEA pour les soutenir, mais, pas de bol, celui-ci s’appelle LEMETAYER. Or un métayer est plus un culto qu’un éleveur de laitières, donc pas franchement passionné par le sujet.

Ils comptaient sur le ministre de l’agriculture. Pas de bol, celui-ci s’appelle LE MAIRE et de ce fait est fortement soupçonné de cumul de mandat à cause de sa position de ministre. Il fait donc profil bas en attendant la décision du chef.

Z’auraient mieux fait de demander le soutien de quelqu’un qui sait ce que le mot « têter » veut dire. J’ai nommé Jean-Louis BORLOO. 

D’ailleurs, il paraît que récemment, à sa sortie d’une intervention au Sénat, il chantait la vielle chanson de Charles Trenet: « Ah qu’il est beau le débit de lait ». Le connaissant, il s’est gourré, car il pensait sûrement: « Ah qu’il est laid le débit de l’eau ».

Mais, après tout, écologie et oenologie, c’est phonétiquement très proche. Donc, les producteurs de lait feraient mieux de faire du pinard. CQFD.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?