ASSEMBLEE NATIONALE, OCTAVE MIRBEAU

Un vrai pote m’a récemment offert un opuscule:  le Petit Abécédaire de l’Insolence d’OCTAVE MIRBEAU, paru aux carrés SEGUIER.

On y pêche des perles encore plus belles que celles qu’on trouve dans les « nacres ». Exemple ce qu’il a écrit en 1884 dans le journal LE GAULOIS à propos de la Chambre des putes. Désolé, trompage de touche sur mon clavier, je voulais dire chambre des députés.(Salut Lamour):

« Ce tas grouillant d’êtres malpropres et malhonnêtes, sans courage, sans dignité, sans conscience, sans patrie, qui trafiquent leur mandat, vendent leurs convictions au ministre le plus offrant (salut Besson), que, de temps en temps, malgré les protections des uns et les complicités des autres, on prend la main dans une affaire véreuse et dans une cagnote de tripot« . Salut Pasqua, Chirac, Dray, Noir, Carignon, etc.

Ce texte ne vous rappelle rien ? 125 ans après, rien n’a changé. Et vous continuez à voter ?

OCTAVE, personne ne t’a entendu. Tu aurais dû forcer un peu plus sur les décibels. Avec les cons, faut toujours monter le çon.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?