CHIRAC EN CORRECTIONNELLE, BONGO ET SES POTES NOIRS BLANCHIS

Aujourd’hui 30 octobre 2009, la  »justice » française renvoie Chirac devant le tribunal correctionnel.

Chirac qui sait pertinemment ne rien risquer s’en tient à son leitmotiv habituel: « ça m’en touche une sans bouger l’autre ».

Ironie de l’histoire, le pote décédé de Chirac Omar Bongo et ses homologues du Congo et la Guinée Equatoriale ont été moralement blanchis hier par la « justice » française. En effet, la cour d’appel de Paris à décidé d’obéir aux ordres du procureur en refusant de les juger.

Pasqua, comdamné le 27 octobre va faire appel. A l’époque, il n’avait pas de clés USB, mais les photocopieuses étaient déjà en couleur. Connaissant le gus, il va distiller ses infos au fil des audiences. On est pas sortis des prétoires.

Permettez-moi donc un avis:

A  certaine époque la fac de droit était considérée comme la filière des branleurs. Maintenant, je pense qu’il faut conseiller à nos enfants de choisir cette filière:

- ils pourront être procureurs pour le pouvoir absolu.

- ils pourront être avocats pour le fric, car ils seront payés qu’ils perdent ou gagnent leurs procès.

- ils pourront être juges pour satisfaire leur égo en toisant les prévenus-coupables du haut de leur estrade.

- et si par hasard, ils échouaient en cours de cursus, ils pourraient devenir président de l’Epad, du Gross Paris ou d’un Conseil Général quelquonque.

Tu seras juriste, mon fils. (les filles on s’en fout, elles sont déjà majoritaires dans cette profession. Ce qui prouve qu’elles ont tout compris depuis longtemps).

 

 

 

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?