EROSION DU SOMMET DE COPENHAGUE

Il semblerait que la température monte et que les esprits s’échauffent à Copenhague, ce qui est, somme toute, assez normal pour un sommet sur le réchauffement climatique.

En réalité, il n’y a rien de dramatique, sauf pour Sarko qui fait ostensiblement la gueule parce que le reste du monde lui casse son jouet à la veille de noël. Il paraît même qu’il aurait mis (verbalement) une calotte glaciale au premier ministre chinois. Sinon, tout se passe comme d’habitude:

- les pays africains s’écrasent en attendant de connaître le nombre de milliards de dollars que les pays développés vont leur verser. Ce que les américains et européens font déjà depuis longtemps et la Chine depuis quelques années. 

- la Chine refuse qu’une commission internationale de contrôle vienne mettre le nez dans son bol de riz. C’est vrai que les chinois sont déjà assez bridés comme ça.

- l’imam pasteurisé Barack Obama a parlé pour dire: « faut plus parler, mais agir ». Ce qui nous prouve que c’est un véritable homme politique.

- ayant épuisé leur stock de vodka, les russes ont filé à l’anglaise. Ils ont conscience des vraies priorités.

- le patchwork européen constate…

Une corne de brume sonne lugubrement dans le port de Copenhague.

P.S: Faut savoir que les cornes de brume modernes fonctionnent au gaz à effet de serre.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?