BETTENCOURT, TRACFIN, JEAN DE LA FONTAINE.

Au sujet de cette affaire Bettencourt qui n’a rien de vraiment exceptionnel dans cette république bananière qu’est devenue la france, j’aimerais vous conter une anecdote personnelle qui n’a rien d’une fable d’Esope. Juste histoire d’essayer de comprendre ensemble la signification du mot « égalité ».

Ayant quitté la région parisienne pour le sud, je décide de transférer mon compte bancaire à l’agence BNP d’Auriol (département 13). Peu de temps après, je reçois à mon bureau un coup de fil de l’agence d’Auriol qui me somme de justifier l’arrivée d’un peu plus de 9000 € sur mon nouveau compte en m’expliquant qu’ils devaient donner des explications détaillées au Tracfin étant donné le côté Kollossal du montant.

Gag! Il s’est avéré que le montant en question était le solde de mon compte parisien qui avait été crédité par virement interne à l’agence d’Auriol.

Jean de La Fontaine finissait toujours ses fables animalières par une morale.

Dans le cas de cette lamentable pétaudière qu’est « l’affaire Bettencourt and Co », il y en plusieurs:

- 400 000 € retirés en liquide de janvier à avril 2007 sur le compte Bettencourt peuvent passer aux travers des mailles du filet du Tracfin plus facilement qu’un virement intra-banque de 9000 € sans que personne ne pose de questions. La nasse Tracfin n’est probablement calibrée que pour les petits poissons. Moralité: vaut mieux être un gros poisson dans une grosse mare que…

- toutes les « bêtes en cour » qui le furent ou qui le sont encore provisoiremnt vous le confirmeront: « selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendrons blanc ou noir ». Pour jouer dans la cour des grands il faut s’appeler Laurent Blanc et pas Christian Blanc. Michel Noir, ex-maire de Lyon y a laissé sa peau d’animal politique. Moralité: vaut mieux être noir en s’enfilant des petits blancs secs ou blanc en s’enfilant des petits noirs bien serrés …Je parle évidemment des consommations qu’on prend sur le zinc et pas des évêques ou des curés, quelque soit leur couleur.

- la moralité des moralités, c’est qu’il n’y jamais eu de morale que ce soit en politique, en économie, en religion ou en sport. La meilleure des preuves c’est qu’ Astérix se dopait déjà à grandes louches de potion magique qu’on appela plus tard le « pot belge » (merci Hergé).

De toutes façons, il nous suffit d’attendre un peu pour connaître toute la vérité sur « l’affaire Bettencourt », car, blague à part les médias ne s’occupent que de ça. MEDIAPART bien sûr, mais MARIANNE fait aussi LE POINT de manière EXPRESS sur le sujet. Seul l’Elysée fait le CANARD en attendant la LIBERATION du MONDE façon Sarko.

  

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?