COURSE POURSUITE,MANTES-LA-JOLIE, UN ADO MORT NOYE.

Fait d’été (pour les faits divers on attendra le prochain épisode de l’affaire Woerth): Hier,un ado de 15 ans s’est noyé dans la Seine après une course poursuite en bagnole avec les flics. Les flics ont déclaré avoir essayé de le sauver, mais le gosse aurait été entraîné par le courant.

Le gamin n’avait évidemment pas de permis de conduire. Apparemment, il n’avait pas non plus de permis de nager.

De ce « tragique incident » comme dirait tout présentateur du 20 H qui se respecte, nous pouvons quand même tirer quelques enseignements. Il nous apprend la différence fondamentale entre « répression » et « prévention ».

La répression, c’est acheter des Subaru aux flics pour qu’ils puissent courser les voyous en se prenant pour des cow-boys. Au passage, ceci n’améliore pas notre balance du commerce extérieur. Mais les flics s’en foutent car ils ne connaissent qu »un sens au mot « balance ».

La prévention, c’est apprendre à nager aux « jeunes de banlieue » et faire passer un diplome de MNS (maître nageur sauveteur) aux flics. Dans ce cas précis, c’eut été utile à double titre:

D’abord,éviter la mort de l’ado qui s’est imprudemment jeté dans les fameux rapides de la Seine, tellement connus pour leur violence à l’ouest du pécos, pardon, de l’Ile de France, que même le valeureux Chirac pourtant capable de monter un boeuf de Salers a renoncé à sa promesse de se baigner dans ce torrent impétueux.

Ensuite, éviter aux ados de passer leur temps à nager en eaux troubles et aux flics à être souvent entre deux eaux-de-vie.  

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?