LIBERATION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX BIRMAN, AUN SAN SUU KYI.

La célèbre (surtout dans les bars du bronx et le bistrot du Larzac) Aun San Suu Kyi, a été libérée aujourd’hui de la résidence où elle était assignée.

En fait, elle était chez elle car il n’y avait plus de place dans les taules birmanes. La surpopulation carcérale ne touche pas que la france, mais aussi la Birmanie. Mais que fait Bouygues, bordel ?

Tout le monde se félicite de la nouvelle, de l’est à l’ouest, du nord au sud et du sol au plafond.

Faut dire que la Birwoman libérée par la junte birmane vient d’avoir 65 ans. L’âge d’une retraite bien méritée après avoir été au chomage politique pendant de nombreuses années.

La france, patrie des droits de l’homme vole au secours de la victoire de la dame de Rangoun. En effet, Sarko a mis en garde la Birmanie: « toute entrave à sa liberté de mouvement et d’expression serait inacceptable ». En gros, il voulait dire que pendant les sept années précédentes ça pouvait aller, mais que maintenant, ça suffit. Quelle patience !!!

Si la junte n’obtempère pas, Super-Sarko volera-t-il au secours de la Birwoman avec son nouveau supercoter One, montera-t-il sur ses grands chevaux ou sur sa giraffa (en Berlusconi dans le texte) préférée ?

Les paris en ligne sont ouverts, maintenant qu’ils sont taxés.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?