CHRISTIAN JACOB ET LES FONCTONNAIRES.

Il n’y a pas que des truands, des menteurs ou des cons dans le métier politique. Car, au passage, c’est un métier et non pas une vocation comme ceux qui  »entrent » en politique comme on « entre » dans les ordres voudraient nous le faire croire. A les entendre, ils font ça pour le bien du peuple, celui de la france, et pour la défense de nos valeurs sacrées gravées dans le marbre: liberté, égalité, fraternité.

Mon cul, oui !!! Je redeviendrai poli quand ils feront ce qu’ils disent au lieu de s’occuper de conserver leurs privilèges. (déjà lu ou entendu ça quelque part, 1789, peut-être…).

Dans l’orchestre de la majorité, un premier violon a fait une fausse note, ou alors le chef lui a demandé de changer de partition.

Il s’agit de Christian Jacob, et ce n’est pas n’importe qui: actuel président du groupe UMP à l’assemblée, ancien ministre de la fonction publique et ancien agriculteur, donc un homme de terrain qui connaît son sujet.

Ce mec a osé proposer qu’on réfléchisse à « l’arrêt de l’embauche à vie des fonctionnaires ».

Ce serait un premier pas vers le début de l’égalité entre le privé et la fonction publique. Depuis le temps que le slogan qui orne tous les bâtiments officiels et même certaines églises existe, il serait normal qu’on commence à essayer d’en faire une réalité.

S’il arrive à faire passer son projet, je lui paye sa consommation de bière à vie. Promesse qui ne me coûtera pas un euro, car maintenant qu’il a labouré, on va l’envoyer paître. Même si les deux mamelles de la france sont devenues un peu flasques… 

 


3 commentaires

  1. BACOT Séverine dit :

    Là, feu rouge…Je viens du privé et depuis quelque mois, je travaille dans une mairie. Et force est de constater que la belle vie à laquelle je m’attendais en devenant fonctionnaire n’est pas au rendez-vous. Et il y a une raison à cela, c’est que les incompétents dans le privé, on ne se gêne pas pour les virer. Dans le public, on les garde et on les placarde, on les fait mariner…Ils en gardent une telle humeur, que cela en fait des petits chefs despotiques, chiatiques et masochistes. Souhaitez moi du courage plutôt que de me taper dessus !

  2. Docteur Freud dit :

    Reste à savoir la raison profonde de votre départ du « privé » pour le « public »! Convictions? Garantie de salaire? Masochisme? (je penche pour ce dernier).
    Dans ce cas, je vous tape dessus!

  3. BACOT Séverine dit :

    Non, une simple envie de voir l’envers du décor (je suis une curieuse incurable et j’ai tout le temps la bougeotte!)Et, entre nous, c’est absolument fascinant d’observer cette secte en son c?ur…

Répondre

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?