Archive pour 21 janvier, 2011

LETTRE OUVERTE A TOUS LES PROSTATIQUES.

En regardant le calendrier, je me suis aperçu que dimanche c’était la Saint-Barnard.

Parallèlement, je souhaitais réparer une injustice flagrante. On a créé la journée de la femme, des secrétaires, de la jupe, etc. Rien pour les prostatiques.

Je décrète donc que le 23 janvier, jour de la Saint-Barnard, sera la journée de la prostate.

Vous me direz que le professeur Barnard était plutôt un spécialiste de la greffe du rein. C’est vrai. Mais du rein à la prostate il n’y a qu’un doigt, comme dit mon proctologue.

Mon message sera le suivant: souvenez-vous de ce que chantait feu Bashung. Quand je dis « feu », je ne dis pas « immolé par le », encore qu’il soit mort d’un cancer du poumon pour avoir trop fumé et qu’on dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

Il chantait: « à quoi ça sert la moule si t’as pas la frite ? ».

Prenez-en de la graine et dites-vous: si on n’a plus la verge, conservons la verve et tenons le verbe haut, à défaut d’autre chose.

Que les nanas qui lirons ces conneries ne se marrent pas sinon le prochain post va leur faire mal aux seins !

TROIS CADRES DE RENAULT LICENCIES POUR ESPIONNAGE INDUSTRIEL.

C’est l’hitoire du  » Corbard et du Renault  » :

Maître Renault, sur un arbre à cames perché tenait dans son bec les plans d’un moteur électrique magique et écologique .

Maître Corbeau, déçu de ne pas avoir sa part du fromage que représentera ce nouveau marché décida d’envoyer une lettre anonyme pour dénoncer trois cadres qu’il avait vus accrochés aux murs du bureau de Carlos Ghosn.

Et si toute cette histoire d’espionnage n’était qu’une fable ?

«  Fable  » est un mot du vieux français utilisé au XVII ème siècle. De nos jours, « fable » se dit « coup de pub ».

Quant aux cadres sacrifiés, ils devraient plutôt être contents. Ils vont enfin pouvoir rouler dans un vraie bagnole au lieu d’être obligés de rouler dans une caisse renault, ou, au choix, se payer une mob comme Séchan.   

 

HENRI GUAINO LE NEGRE DE SARKO.

Dans la famille élyséenne, je voudrais « le conseiller spécial ».

En effet, ils sont 7 pour diriger la france, comme au jeu des 7 familles, comme les 7 nains ou les 7 mercenaires: Sarko et ses 6 conseillers. Le seul de ces conseillers qui n’ait pas d’ affectation précise, c’est Guano. Il est « spécial ». Une sorte de 007 capable, à lui seul, de remplacer une armada de 31 ministres quelque soit le sujet.

Dans les posts où je parle de lui, je l’ai toujours appelé Guano parce qu’on dit que c’est « la plume » du président et que les discours qu’il écrit sont souvent chiants.

Depuis son passage, hier, au Grand Journal de Canal, je vais devoir affiner son statut dans le zoo des animaux politiques. A part défendre les déclarations de MAMY-NIBARDS sur la proposition d’envoi de matraqueurs français en Tunisie, ce qui devait être la raison de sa présence, il n’a répondu à aucune des questions posées par les différents intervenants. Sauf quand on lui a connement demandé s’il pourrait écrire des discours pour un candidat socialiste.

J’en conclus qu’il n’est pas le roi de la jungle politique, mais le roi de la langue de boa.

C’est cohérent: quand Régine chantait « mon truc en plumes », elle parlait de son boa.

   

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?