Archive pour 4 février, 2011

LES DIX PLAIES D’EGYPTE.

Même les pays n’échappent pas à leur destin.

Selon un roman à fort tirage, l’Ancien Testament, Dieu a puni Pharaon (le Moubarak de l’époque) qui refusait de libérer le peuple hébreu tenu en esclavage. Dieu infligea à l’Egypte dix plaies et ça recommence avec des similitudes troublantes.

1) Les eaux du fleuve furent changées en sang. Si les émeutes continuent, les eaux du Nil ne vont pas tarder à charrier du sang et les historiens écriront: en 2011 le fleuve « charia » du sang.

2) Invasion de grenouilles. Ce sont les froggies, politiques en tête, qui envahissent régulièrement l’Egypte. Et pourtant, à première vue, MAM n’a pas des cuisses de grenouille.

3) Les moustiques. Les Egyptiens se sentent piqués au vif par les pays étrangers qui les irritent avec leurs conseils et leur ingérence permanente.

4) Les taons. Ce sont les diplomates qui n’ont pas cessé de jouer les mouches du coche.

5) Les troupeaux seront décimés. Les troupes de manifestants commencent à en prendre plein la gueule.

6) Les ulcères et les pustules. La corruption qui ronge le pays.

7) La grêle. C’est la pluie de cailloux que les manifestants des deux bords se balancent sur la tronche.

8) Les sauterelles qui ont tout bouffé sur leur passage. L’augmentation pharaonique du prix des denrées alimentaires qui empêche les Egyptiens de manger à leur faim, ce qui fait qu’ils ont les crocs.

9) Les ténèbres. Appellation moderne: le couvre-feu.

10) La mort des premiers-nés. Pas encore en ce moment, mais si les frères musulmans arrivent au pouvoir, les premiers-nés seront remplacés par les coptes et la mise en place progressive de la charia. Pour les islamistes intégristes, l’Egypte a ceci de bien, c’est qu’une seule pierre de pyramide peut permettre de lapider une cinquantaine de nanas en une seule fois.

Quand je pense qu’il y a moins d’une semaine, les commentamenteurs affirmaient que la révolte Egyptienne n’avait rien à voir avec la révolution Tunisienne, parce que les Egyptiens sont un peuple calme, mature, éduqué, etc…Maintenant que ça dégénère, ils ne savent plus quoi dire.

Tout comme les politiques occidentaux qui semblent un peu gênés aux entournures. Dans leurs analyses géopolitiques pontifiantes ils minimisent le fait que les Egyptiens, les Algériens, les Yéménites, les Soudanais, les Syriens et bien d’autres crèvent la dalle.

Bande de crétins. Vous avez oublié ce vieil adage qui dit « on ne fait pas la révolution avec un peuple qui a la ventre plein » et que cet adage est aussi réversible que la veste d’un homme politique ou l’avis d’un expert.        

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?