SITUATION MONDIALE ALARMANTE.

Deux mecs s’immolent par le feu en Tunisie (vu le prix actuel de l’essence, faut avoir les moyens) et c’est tout de suite le double effet kiss cool. D‘abord l’effet domino qui propage le bordel tunisien au reste du monde arabe. Ensuite l’effet papillon: annulation du méchoui dominical d’Obama à Camp David.

Kadhafi nous dit que la Libye a été attaquée par Al Quaida. En représailles, il attaque le Japon à coup de Tsunamis. Pourquoi le Japon ? Parce qu’il ne supporte pas les kamikazes.

Le Japon en profite pour venger Hiroshima. Il fait sauter ses centrales nucléaires afin d’ envoyer des nuages radioactifs sur la côte ouest des USA. La Polynésie est sur le trajet, mais on s’en fout car, depuis Tchernobyl, on sait que les nuages radioactifs contournent toujours les frontières françaises.

Gbagbo, déçu que la Côte d’Ivoire n’occupe plus le devant de la scène décide de couper les « cacaoducs ». Le prix du chocolat s’envole entraînant (effet domino) l’augmentation du prix de toutes les matières premières alimentaires.

Et là commence la spirale infernale:

- Le chocolat est bon pour le moral et aphrodisiaque. A cause de sa pénurie, la population n’a plus le moral et plus personne ne baise. Plus d’enfants pour payer nos retraites et les dettes de l’état. Faillite du système.

- Compte-tenu du prix de la bouffe, les françaises vont commencer leurs régimes avant l’été sans l’aide de leurs magazines. Juste par habitude car, de toutes façons, les plages seront contaminées. Faillite de la presse. 

- Les entreprises vont disparaître les unes après les autres (effet domino). Seule bonne nouvelle: l’administration n’ayant plus rien à administrer, il n’y aura plus de fonctionnaires. 

- Les bourses et le système bancaire vont s’effondrer. 

Mais le dommage collatéral le plus grave de cette catastrophe est la disparition, dans le tremblement de terre, de la banque japonaise où Chirac avait ses comptes. Il ne pourra ni rembourser Delanoë pour les emplois fictifs de la Ville de Paris, ni payer ses avocats. 

Même si ma pute préférée dit qu’il faut « laisser l’effet s’faire », l’effet papillon paraît plus dangereux que l’effet domino: un arabe joue avec des allumettes en Tunisie et les avocats de Chirac risquent l’irradiation des barreaux de combustible pour incinération de preuves au Japon. Faut pas jouer avec le feu.

Le monde devra donc repartir à zéro avec Adam (prénom arabe), Eve (première pratiquante du plus vieux métier du monde), la fameuse pomme que Chirac nous conseillait de bouffer et un serpent probablement monétaire.

P.S: Y a-t’il une faille dans ce raisonnement tectonique ? Suis-je à côté de la plaque ? Dans l’attente de vos répliques…

  

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?