CHANTAL JOUANNO, RIBERY, EVRA.

Le 29 janvier 2011, Chantal Jouanno déclarait au journal l’Equipe qu’elle jugeait « inadmissible » que Ribery et Evra puisse « revenir en équipe de france ».

Moins de deux mois après, Laurent Blanc sélectionnait les deux trublions sus-nommés pour le match Luxembourg-France.

Les médisants en ont profité pour dire que les ministres ne servaient à rien, que tout le monde s’assoit sur leurs déclarations et que même eux, premier ministre en tête, n’ont pas respecté les consignes électorales du président pour les cantonales.

C’est évidemment globalement vrai, sauf que le cas de Chantal Jouanno est totalement différent.

En tant que sportive et simple citoyenne, elle a parfaitement le droit de donner son avis sur les branleurs millionnaires comme Ribery qui préfère se payer des putes plutôt que des cours de français. Pour sa défense, il a déclaré que son coach lui avait demandé de prendre des cours de langue…

D’aucuns diront: oui, mais elle n’est pas qu’une citoyenne lambda, elle est aussi ministre des sports.

Je répondrai: certes, mais le foot n’est pas un sport. C’est un business qui, à ce titre, devrait dépendre du ministère du commerce.

 


Un commentaire

  1. PANORAMIX LE DRUIDE dit :

    De même que le dopage ne devrait pas être du ressort du ministre des sports, mais de celui de la santé. Faut bien qu’il Servier à quelque chose!

Répondre

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?