Archive pour 16 juillet, 2011

POLEMIQUE AUTOUR DU DEFILE DU 14 JUILLET

Avant-hier, j’ai commis un papier pour démontrer l’inutilité du défilé du 14 juillet.

En entendant aujourd’hui ce que les politiques s’envoient à la gueule à ce sujet, je dois avouer que je me suis gourré. Le défilé sert au moins faire parler nos dirigeants, ceux qui souhaitent le devenir et que ceux qui n’ont aucune chance de l’être mais qui aiment bien mettre leur grain de sel partout.

Florilège:

1) La première bombe est lancée par l’anti-nucléaire Eva Joly qui préconise la suppression du défilé du 14 juillet. Elle propose de le remplacer par un défilé citoyen, un sorte de carnaval dans lequel les vieux pourraient abandonner leurs cannes et parader en s’appuyant sur les épaules des enfants. (les vieux évêques, curés et prêtres seraient interdits de défilé et n’auraient pas le droit d’enfiler). Suite aux attaques de Fillon sur sa double nationalité, elle a ajouté que le défilé était « suranné », histoire de montrer qu’elle parlait mieux le français que Sarko.

2) Ségolène Royal veut maintenir les « défilés militaires » et s’insurge contre toute « polémique sur les rites de la république ». Si vous prenez Le Robert 2012, vous trouverez la définition suivante pour le mot « rite »: « ensemble des cérémonies en usage dans une communauté religieuse ». De là à dire que Ségo veut remettre au goût du jour l’alliance du sabre et du goupillon, il n’y a qu’un pas… de l’oie. Le plus drôle, c’est que dans Le Robert, le mot qui suit « rite » est une expression:  »rites chinois » (page 1647). Ségo devait se croire encore sur la muraille de Chine quand elle a fait sa déclaration. Elle aura voulu défendre la bravitude des porteurs d’uniformes. T’inquiètes pas Ségo. Ni les rites, ni le défilé ne sont en danger. Tout comme toi, le défilé prendra seulement quelques rides chaque année.

3) Le top du top, c’est la Formule de François Fillon Ferrari à qui le président de la même marque avait prêté une bagnole pour ses vacances certainement au nom des valeurs républicaines franco-italiennes communes: « cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises ». Pour sortir une telle connerie, Fillon avait du fumer un chichon ou plutôt un pétard (14 juillet oblige). Décortiquons un peu:

- Fillon parle d’Eva Joly. On est censé ne pas évoquer l’âge des femmes, surtout les vieilles, mais comme Eva est une ex-juge, je ne vais pas me gêner. Pour la gouverne de notre chef du gouvernement, Eva est née en 1943 et a donc 68 ans. Elle est française depuis 50 ans, soit depuis l’âge de 18 ans. Nicolas est né en 1955 de parents Hongrois. Il est donc français depuis 56 ans et avait 18 ans en 1973. Pour savoir qui est le plus français des deux,c’est compliqué. Donc, je préconise l’organisation d’un grand débat républicain sur les critères à retenir pour définir l’identité nationale. Tout à fait d’accord avec Mélenchon qui a taxé le poisson-pilote (pêche aux voix du FN oblige) de Sarko de « xénophobie », tout comme Manuel Valls.

- Tout à fait d’accord également avec François Hollande qui a dit que « c’était François Fillon qui manquait de culture ». En effet, le père François nous fait le coup de celui qui a oublié que le premier défilé du 14 juillet n’a eu lieu qu’en 1880, alors que l’AN 1 des valeurs républicaines date de 1792.

- Tout à fait d’accord aussi avec Marine Le Pen qui a dit  » il y a des liens profonds qui existent entre le peuple français et son armée ». Ce sont les mêmes liens qui existent entre le peuple français et le Tour de France. Le tour de france existant depuis 1903 est une institution qui est à peine plus jeune que le défilé mais qui tient encore plus de place dans le coeur du peuple français. Le point commun entre les deux, c’est que la proportion d’étrangers courant le tour est la même que celle des spectateurs du défilé du 14 juillet.

4) Pour l’édification d’Eva Joly, qui selon Fillon est seulement un peu française, nous nous devons de lui dévoiler quelques codes républicains à ne pas oublier:

- Ne jamais parler de Drakkar dans un discours. Sarko 1er portait l’eau de toilettes Drakkar Noir de Guy Laroche à son époque bling-bling et a été obligé de l’abandonner sous la pression conjointe de Besson et de Guéant qui préfèrent ne pas laisser les drakkars pleins de noirs aborder nos côtes.

- On ne touche pas aux traditions françaises ancestrales. Les français restent des gaulois et ne seront jamais des vikings. Ex: le droit de cuissage qui existait au Moyen-Age est toujours en vigueur aujourd’hui, cf DSK. Georges Tron ne fait pas encore partie des seigneurs de ce monde car il n’a que le droit de massage. Mais il peut encore grimper dans la hiérarchie. Des pieds aux cuisses, il n’y a qu’un bras. Heil, comme ont disait dans les défilés d’Outre-Rhin.  »Trousser une domestique » fait encore partie du vocabulaire républicain de Claude Guéant.

- La différence entre une autocratie dictatoriale et une démocratie autocratique est simple. Dans le premier cas, il y a un seul mec qui fait défiler ses troupes devant lui. Ex: Russie ou Corée du Nord. Dans le deuxième cas, il y a un seul mec qui fait défiler ses troupes devant ses potes dictateurs le 14 juillet. C’est le cas de la france avec Sarko qui a invité Bachar el-Assad, Ben Ali, Moubarak, etc…Faut comprendre, la tradition, y’a qu’ça d’vrai ma brave dame.

5) Pour apporter ma modeste contribution au débat et calmer les esprits, je propose de respecter la tradition. En l’occurrence celle des territoires outre-marins que nous sponsorisons depuis très longtemps. On arrête cette tartarinade de parade qui coûte un max et, comme on est en démocratie, on impose à tous les parents de baptiser leur enfant qui naîtra ce jour-là: Fet Nat. Celles et ceux qui porteront ce prénom se souviendront toute leur vie du 14 juillet.

Comme il faut une conclusion à ce bla-bla insipide, je dirais qu’il est surprenant que nos politiques qui ont l’habitude de se défiler soient soudain aussi prolixes pour un simple défilé de bidasses. Bidasses qui, au passage, n’ont choisi ce boulot de militaire que pour éviter de pointer au chômage.

Et dire que pendant ce temps, DSK est obligé de ne se taper qu’Anne Sainclair et que nous n’avons plus de nouvelles de Taponier et Ghesquière depuis 16 jours. 

Et dire que pendant ce temps il y a des milliers de gens qui meurent de faim au Kenya, en Ethiopie et en Somalie. Paraît même que les mômes sont en première ligne, comme on dit dans les défilés militaires.

LA COUR DES COMPTES DENONCE LA GESTION DE LA SECURITE PUBLIQUE.

En france, quelque soit le sujet, on le politise.

Une homme qui porte à gauche sera soupçonné d’être un partisan de Hollande et une femme dont le sein droit est plus haut que le gauche votera probablement FN.

Le rapport en langage ampoulé de la Cour des Comptes sur la gestion des forces de sécurité n’échappe pas à règle alors qu’il ne porte que sur des points techniques. Guéant qui se prend pour un Gulliver du cerveau joue les vierges effarouchées en hurlant que c’est une attaque de la gauche.

Et pourtant, c’est bel et bien le bordel dans ce corps administratif, comme dans tous les autres.

Je vais vous donner un simple exemple concret qui, statistiquement, ne peux pas être unique.

En juillet 2009, j’ai été opéré du’une rupture complète du tendon d’achille et j’ai dû porter un plâtre « gouttière » qui m’empêchait évidemment de conduire. Pour mes déplacements, j’ai utilisé, quand c’était nécessaire, les services d’une auxiliaire de la mairie de mon bled qui « travaillait » à mi-temps à l’école primaire. On utilisait ma bagnole et je la payais au black. Le premier jour après ma sortie d’hosto, elle se fait flasher.

La voiture n’étant pas à mon nom, la propriétaire a reçu le PV et l’a retourné logiquement avec mes coordonnées.

J’ai renvoyé le PV avec le nom de la conductrice et un certificat du chirurgien attestant que je ne pouvais pas conduire.

L’auxiliaire menteuse et indélicate a contesté car la photo était en surbrillance et donc inexploitable. Les forces de sécurité se retournent maintenant contre la propriétaire du véhicule. Un euro, c’est un euro.

Je n’écris ça pour raconter ma vie, mais pour faire comprendre à Guéant qu’il dit encore une fois des conneries:

- deux flics en planque dans un véhicule de police au bord de l’autoroute pour prendre des photos inexploitables, ça coûte combien ?

- le traitement des photos par une société privée, ça coûte combien ?

- 5 auditions de trois personnes (3 pour la proprio du véhicule, une pour moi et une pour la conductrice)  avec établissement du PV d’audition (environ 1 H à chaque fois), ça coute combien ?

- le transfert des dossiers d’une région à l’autre (car les protagonistes ne sont pas au même endroit) avec étude du dossier(et ça c’est très long) par le flic chargé de la convocation, ça coute combien ?

Et, depuis 2 ans ce n’est pas fini. Le dossier va être, après stockage et tribulations d’un service à l’autre (ce qui a un coût) envoyé au procureur !!!

Il est bien évident qu’au total on dépassera largement les 135 € du PV en question. Les flics appliquent bêtement (c’est ce qu’ils font le mieux) un règlement stupide. L’état aurait fait des économies si la force publique incapable de flasher correctement avait décidé de laisser tomber. Courtelinesque, non ?

J’ai même proposé à la gendarmette qui m’a auditionné de faire analyser par un labo l’original de la photo, de payer les frais occasionnés si on me voyait à la place de chauffeur au lieu de celle de passager et de les faire payer à la conductrice responsable de l’infraction dans le cas contraire. Réponse: pas prévu dans le règlement. 

Si vous multipliez ce cas par des milliers qui doivent se produire tous les jours, on comprend pourquoi les flics ne peuvent pas être dans la rue pour s’occuper de la vraie délinquance. On comprend aussi pourquoi il y a 30% d’absentéisme dans leur profession: tous les toubibs vous diront qu’il n’est pas bon pour la santé de rester toute la journée le cul sur un fauteuil à taper des P.V. Marcher ou courir après les malfrats, ça fait faire un peu de sport, mais ça peut être dangereux dans certains quartiers et surtout, ça ne rapporte par un rond à l’etat.

Alors, Monsieur Guéant, essayez d’être moins con dans vos commentaires que vos troupes dans l’application de règlements qui n’ont d’autre but que de récupérer coûte que coûte du pognon même si c’est sur le dos de gens qui n’ont rien fait.

La Cour des Comptes a raison, comme d’habitude, de dénoncer la gabegie qui règne au sein de toutes les administrations quelles qu’elles soient. Ont sait qu’elle n’a aucun pouvoir de décision. Mais, Monsieur Guéant, si vous étiez un homme politique responsable, vous devriez vous pencher sur ses analyses au lieu de gueuler au charron uniquement parce que son président n’est pas de votre bord.

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?