SUPPRESSION DES NICHES FISCALES.

Valérie Pécresse, ministresse du budget a confirmé que son roquet de patron avait décidé de supprimer tout un paquet de niches fiscales.

Personnellement, j’ai deux chiennes. C’était l’année des « F ». Pour me marrer lors des promenades, je les ai nommées respectivement « flicaille » et « fiscale ».

Quand je croise une paire de flics et que je dis « flicaille, au pied », ça jette un froid et je suis sommé par les pandores de me justifier (passeport du chien, vaccins…). Ensuite, je leur explique que la législation de  » la gent canine » m’autorise à donner le nom que je veux à mes chiennes. Soit ils ne disent rien en me regardant d’un air bovin (mort aux vaches), soit il y en a un qui me répond qu’il ne connaît pas cet agent.

Quand je croise des contribuables qui ont des tronches de beaufs aisés et que je dis: « allez fiscale, à la niche », j’ai droit à des regards vides d’expression qui me font nettement comprendre qu’un taré comme moi ne devrait pas mettre ses pattes sur les trottoirs des honnêtes gens dont les chiens s’appellent « médor », « filou » ou « princesse ».

Mais si Pécresse subprime la niche de fiscale, la pauvre chienne va devenir SDF et se faire embarquer par la flicaille.

En france, on mène de plus en plus une vie de chien. Pour les chiennes, c’est pire car elles n’ont pas de bourses qui montent et qui descendent.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?