Archive pour 31 août, 2011

FIN DU RAMADAN.

Fin du Ramadan: les Musulmans vont pouvoir à nouveau boire le jour ET la nuit.

LA VIOLENCE AUGMENTE A MARSEILLE.

La progression de violence dans leur ville agace tellement les marseillais que le grand Guéant himsel s’est déplacé pour annoncer des mesures « coup-de-poing ».

- changement de préfet (le 3ème en deux ans).

- 166 flics de plus !

Complètement broque, ce fada de ministre s’il croit que ça va suffire à résoudre le problème. 166 poulets pour plus de 50 quartiers comme La Calade, La Cayol, le Merlan ou La Rose (et il y bien pire dans les quartiers nord). Même les Pointus du Vieux Port se gondolent en voyant ramer le parrain de la maison poulaga. Démagogiquement inefficace.

Seul côté positif: ça fera le bonheur des patrons de bistrots des environs de l’Evêché.

Hier, 30/08, Yves Calvi consacrait son émission C dans l’Air à ce sujet. Parmi ses invités, il y avait un journaliste qui connaît très bien Marseille, le fonctionnement des flics locaux et la pègre sur laquelle il a écrit quelques bouquins. C’est le correspondant à Marseille de Nice-Matin, José d’Arrigo. Il a clairement expliqué que la majorité des flics étaient des branleurs (sauf les jeunes de la BAC). Il y a ceux qui ont obtenu leur mutation pour le « sud » et qui sont là pour se reposer au soleil avant une retraite imméritée et ceux qui passent leur temps devant leur clavier pour éviter d’aller sur le terrain. Ces deux dernières catégories n’ont pas envie de courir le risque de se prendre une balle en allant patrouiller dans les quartiers difficiles. On n’est que des flics, merde! On ne va quand même pas jouer aux gendarmes et aux voleurs.

Personne, sur le plateau, n’a sérieusement contredit José d’Arrigo car il connaît son sujet et parce que les autres intervenants savent qu’il présente la réalité dans ce qu’elle a de plus inadmissible mais aussi de plus incontestable.

J’aurais ajouté qu’à Marseille, les flics font ce qu’ils veulent car ils ont l’exemple d’une hiérarchie qui le fait et qui ne peut donc pas se faire respecter. Un exemple (dont j’ai déjà parlé) parmi d’autres: L’an dernier, la femme qui commande le commissariat d’Allauch/Plan de Cuques a débarqué avec 12 flics et 3 véhicules de police au lycée Antonin Artaud qui ne fait pas partie de sa juridiction alors qu’il y avait pas de plainte. Simplement parce que sa fille lui avait dit par téléphone que 3 jeunes du lycée l’avait insultée. Les 3 jeunes se sont retrouvés en GAV. Si c’est pas de l’abus de pouvoir et de biens sociaux ! Une enquête interne est en cours…

Mon cher ministre, soit tu as mal étudié ton dossier, soit tu t’es contenté de lire des dossiers forcément biaisés car établis par des collaborateurs faisant partie du personnel de l’Intérieur.

La seule façon de changer les choses à Marseille, c’est de changer les méthodes des flics et de les faire bosser pour qu’ils récupèrent le terrain qu’ils ont laissé gracieusement (ou pas ?) aux voyous sans que ces derniers n’aient eu beaucoup d’efforts à faire pour occuper progressivement les quartiers. Les flics sont pourtant aux premières loges pour observer la progression de la gangrène et on dit, dans le milieu mal informé, que c’est leur boulot de l’arrêter.

Si vous pensez que ça risque de prendre du temps, alignez le régime de retraite « spécial » des flics sur le régime général de monsieur tout-le-monde qui se tâte pour savoir si des milices pourraient avoir leur utilité. Pour armer les milices, c’est simple. Comme pour les insurgés d’Afghanistan, vous parachutez des armes aux contribuables-électeurs, si possible du côté du Roucas Blanc ou de Périer plutôt que sur l’hôpital nord ou Belsunce.

Si ça devait arriver, je pense que les rois de la sécurité que vous et Sarko prétendez être dans vos discours, auriez un peu l’air con en constatant que l’homme de la rue pense préférable de se démerder tout seul.

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?