FABRICE ARFI, MEDIAPART, MENACES DE MORT.

FABRICE ARFI, journaliste à Médiapart, vient de porter plainte contre X pour des menaces de mort qu’un certain Pierre Sellier aurait proféré par téléphone à son encontre à cause de l’une de ses enquêtes. (faut causer la flic-langue dans des cas comme ça).

Je lui souhaite bon courage pour obtenir gain de cause.

J’ai appris à mes dépends que, dans la législation française ou telle qu’elle est interprétée par les pandores, le cas des menaces de mort était un cas particulier. (comme n’importe quelle loi finalement). 

Un flic du commissariat d’Allauch (13) m’a menacé de mort devant plusieurs gendarmes. J’ai passé une heure à la gendarmerie pour ma protection pendant que les gendarmes essayaient de calmer ce fou furieux . Lorsque j’ai demandé aux gendarmes pourquoi ils ne faisaient rien, j’ai eu la réponse suivante: « Nous n’avons pas le droit de prendre en compte une première menace de mort car elle peut être faite sous le coup de la colère. Il faut que la menace de mort soit réitérée et devant témoins ». Dont acte.

Peu de temps après, au même endroit et toujours devant plusieurs gendarmes, un copain du flic en question me menace de mort à nouveau. Ma question: « et maintenant, vous allez intervenir ? ». Réponse du pandore: « malheureusement non, car la menace de mort doit être réitérée par la même personne ».

Pas grave Fabrice. Même si ta plainte n’aboutit pas, on aura parlé de Médiapart.

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?