NADINE MORANO, REPERAGES TELEPHONIQUES, CAMPUS UMP.

Invitée du Grand Journal le 1er septembre, Nadine Morano était très tendue et très agacée par les questions de la clique de Denisot.

Sur les écoutes téléphoniques, elle persiste et signe en appuyant les propos de Guéant. Sauf qu’elle n’a pas expliqué pourquoi c’est le téléphone du journaliste du Monde qui a été « repéré » et pas celui du présumé traître du cabinet ministériel. Solidarité gourvenementale probablement. Car sur le plan légal, Morano sait pertinnement qu’ il y a une très grande différence. Une enième fois, le gouvernement s’assoit royalement sur la loi.

Puis, entr’autres sujets, elle a dit qu’à l’Université d’été de l’UMP à Marseille (pardon, à l’UMP on dit « Campus », « Université » étant reservé à la gauche), il y aurait 3000 jeunes contre 300 pour la gauche à La Rochelle.

Le lendemain 2 septembre, dans un entretien avec Ruth Elkrief depuis Marseille, elle parlait de 2500 jeunes présents au campus. Pour donner des chiffres aussi précis, les jeunes ont dû être « repérés ».

Le temps de faire Paris-Marseille, Nadine a paumé 500 jeunes sur le trajet. En tant qu’ex-secrétaire d’état chargée de la Famille et de la Solidarité, elle a privilégié la solidarité gouvernementale avec Frédéric Lefebvre qui trouve que « le chômage ne baisse pas à cause de l’augmentation de la natalité » et avec Jean-Marie Bockel qui, pour prevenir la délinquance juvénile, préconisait un « repérage (on repère beaucoup à l’ére Sarko) précoce des troubles de comportement juvénile à l’âge du 2 ou 3 ans ».

C’est beau la solidarité de droite comme dirait Raffarin sur qui Sarko aurait jeté l’anathème en le traitant d’ »irresponsable » à cause de sa position sur le Futuroscope et les parcs à thème.

La politique devient de plus en plus un parc d’attraction. 

  

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?