CLAUDE GUEANT ET LES COUTUMES FRANCAISES.

Hier, Claude Guéant s’est payé une petite balade à Montfermeil (9-3) accompagné d’un bon millier de policiers… selon les journalistes. Courageux, mais pas téméraire le ministre de l’immigration.

S’il voulait rallumer la flamme des émeutes de 2005 pour que Sarko montre ses petits muscles sécuritaires en cas de rébellion des jeunes, ils ne s’y prendrait pas autrement.

Lors de son périlleux déplacement, il a eu le temps de prononcer quelques sentences (pas de mort) dont il est coutumier.

Ex:  » Les immigrés doivent adopter nos coutumes « . Certes, mais Guéant aurait dû préciser pour être compris.

Citons les plus connues des coutumes françaises : le petit blanc du matin, l’apéro midi et soir, jouer au PMU, regarder Drucker tous les dimanches, faire la queue à Pôle Emploi, faire grève régulièrement (pour ceux qui ont du boulot dans la fonction publique), participer aux manifs saisonnières, utiliser les expressions usuelles des beaufs de comptoir (rital, rosbif, espingoin, portos, bridé, gris, melon, sale nègre, bougnoule, reubeu, racaille…).

Que les immigrés se rassurent. Il y a longtemps que le chauvinisme sévit en France. Même les français « de souche » ne sont jamais réellement intégrés par les gens du cru s’il ne sont pas « nés natifs » du coin, particulièrement dans les villages et les villes moyennes. Brassens à fustigé ces enracinés à vie. Ils les appelaient  »les imbéciles heureux qui sont nés quelque part ». 

En France, il y a comme partout du communautarisme et des tribus qui parfois se déclarent la guerre.

Quelques exemples:

- la tribu des énarques, celle des « X », celle des Ponts, celle d’HEC… dont les membres se cooptent et refusent l’intégration de tous ceux qui ont étudié ailleurs.

- il y a la tribu des francs-maçons dont le fonctionnement est le même, mais plus transversal car il y en a dans toutes les autres tribus.

- il y a la tribu des flics qui fait parfois la chasse à la tribu des voyous. C’est la seule tribu dont certains membres parviennent à s’intégrer dans la tribu ennemie.

- Il y a les tribus de supporters de foot considérées comme très violentes. On mentionnera les combats mortels qui ont eu lieu entre la tribu du PSG et celle de l’OM.

- Il y a la tribu des fonctionnaires qui toise celle du privé du haut de ses privilèges et qui se met en guerre dès qu’on fait mine d’y toucher.

- Il a la tribu de la France d’en-bas et celle de la France d’en-haut qui ne se mélangent pas.

- A Paris, il y a la tribu de la Rive Gauche et celle de la Rive Droite. A Marseille, celles des Quartiers Nord et celle du Roucas Blanc. A Lyon, celle de la Presqu’île et les autres, à Bordeaux, les Chartrons et les autres, A Clochemerle il y a les anti-pissotière et les pro-pissotière… J’en passe et des meilleures.

- Il y a la tribu des intouchables qui est une exception française. Elle ne comporte qu’un seul membre: le Président de la République qui bénéficie d’une l’immunité totale.

- Il y a la tribu des grévistes qui rappelle son importance aux autres tribus tous les mois: SNF, AIR-FRANCE, l’Education Nationale et LA POSTE. Parfois ces tribus se regroupent avec des tribus mineures dans une tribu provisoire qu’ils appellent « L’Intersyndicale », histoire d’emmerder sans raisons valables un maximum d’autres tribus pacifiques.

Il y a probablement plus de tribus en France qu’en Libye.

Alors, immigrés de tous les pays, pourquoi vous entêter à vouloir vous intégrer dans un pays qui a 36 000 communes et donc autant de coutumes ?

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?